Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Catherine Cailleux Formation et Coaching

Ecologie de la communication, développement personnel et professionnel - Contact : 06 48 67 78 70

Catherine Cailleux Formation et Coaching

"Arrêtez de ramer dans le (bac à) sable!"

 

A t-on déjà entendu un médecin déclarer "je vais essayer de vous enlever l'intestin", ou un pilote annoncer "je vais essayer d'atterrir" ?
Pour les choses sérieuses, cela n'a aucun sens que d'essayer.
Comment entendez vous différemment la consigne "essaye de te
lever" et la consigne "lève-toi" ?
Combien connaissez vous de personnes qui ont essayé d'arrêter de ... ?
Sans parler de l'extension abusive "j'ai essayé de t'appeler..." Comment !!!, le téléphone n'aurait pas fonctionné ce jour là, ou pire, c'est vous qui n'auriez pas décroché ?
Et si un ami, ou pire le plombier, vous dit "j'essaye de passer samedi"? A t-il vraiment besoin de rajouter : "je ne vous promets rien mais..." !
Écoutez-vous, et sentez-vous à l'inverse, dire "Je serai là samedi". Cela sonne et raisonne différemment non ?
Avez vous toujours, et vraiment envie de prononcer cette phrase ? Avec ce qu'elle implique, implicitement, de respect de soi-même et de l'autre, de sens de l'engagement...
Car pas de doute, avec cette phrase, sans "essayer", on revient à la réalité, avec son poids de liberté....et de responsabilité.

Essayer ne veut pas dire "je ne suis pas sûr d'y arriver" car on n'est JAMAIS sûr.
Faire les choses ne veut pas dire qu'on va réussir.
Imaginons A => A' => B.
Ceux qui, de A, ont essayé d'aller à B, restent à A.
Les personnes qui vont à B se recrutent parmi celles qui sont arrivées à A', ayant voulu aller directement à B.

Car, que veut dire "essayer de" ? 

"Essayer de" signifie :  ne pas réussir et se donner du mal.
"Essayer de", c'est faire des efforts, en vain.
"Essayer de", c'est ramer dans le sable, et même dans le bac à sable.
Dans le bac à sable de ceux qui essayent de...
Car "essayer de", c'est une façon de faire vivre maman près de soi, maman qui console, qui éponge, qui répare...
"Allez, c'est pas grave mon petit, viens goûter !"
Cette "bonne" mère qui donne la prime à l'effort plutôt qu'à la réussite.
Le monde est tellement menaçant que je peux avoir envie de l'habiller aux couleurs de maman...

essayer.. ange à la plage
Être dans ce driver, comme disent les tenants de l'
analyse transactionnelle, revient à considérer qu'il suffit de faire des efforts pour que ça aille.
Les drivers sont au nombre de cinq nous expliquent-ils (tel le
Dr Christophe Marx, dont je me suis inspiré du cours de psychopathologie pour rédiger ce billet) : dépêche-toi, fais plaisir, sois parfait, sois fort et.....essaye dur !
Ce dernier est le plus fréquent, le plus répandu, paraît-il quelles que soient les époques et les latitudes.

Aussi, entendez bien, lisez bien, comprenez bien : Je vous libère, complètement et définitivement de faire des efforts en vain.

Arrêtez d'essayer, faites.
Respirer dans le ventre....et lâcher les rames !
Et apprenez de vos erreurs.
Et si ça ne marche pas, faites autrement !
Et si ça marche, faites autre chose !


La publicité, que j'abhorre par ailleurs, a parfois le mérite du raccourci simple et profond : "just do it" ou encore "parce que vous le valez bien".
La politique, qui me déçoit si souvent, est néanmoins parfois capable de faire dire à certains "yes, we can".

Car grandir et vivre, c'est quitter maman et sortir du bac à sable.
Car grandir et vivre, ce n'est pas risqué, c'est risquer !
Car grandir et vivre, c'est échouer, puis réussir...

Celui qui risque peut gagner ou perdre, peut réussir ou échouer. 
Celui qui ne risque pas a déjà perdu.

Alors,....  arrêtons d'essayer de !
Et commençons par arrêter de prononcer cette phrase...
Oui, arrêtons de ramer dans le bac à sable !
Et à nous de jouer ! Dans la cour des grands !

Partager cet article

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article